Asoka, de Santosh Sivan

Près de trois heures (plutôt court pour un Bollywood !) de scènes superbes tournées notamment dans une des provinces les plus préservées d'Inde, l'Orissa, pour retracer l'histoire du 3ème Empereur Maurya, conquérant et unificateur de l'Inde. Après sa conquête sanglante du Kalinga (l'actuel Orissa), il est tellement pris de remords qu'il fait graver sur une pierre du site ce message : "Devanamapriya (Ashoka) conquérant du Kālinga, a maintenant des
remords à la pensée que la conquête n’est pas une conquête car des
hommes furent assassinés, tués et exilés lors d’une telle conquête.
Devanamapriya éprouve cela avec beaucoup de tristesse et de regrets. À
présent, la perte du centième ou même du millième de toutes les vies
qui furent tuées, qui moururent ou furent emmenées captives à l’époque
où le Kālinga fut conquis, Devanamapriya le déplore. Il considère que
même ceux qui lui causent du tort méritent d’être pardonnés pour les
torts qui peuvent être pardonnés. Parce qu’il croit que tous les êtres
doivent rester saufs, avoir le contrôle d’eux-mêmes, être traités
également et mener une vie heureuse. Pour Devanamapriya, la conquête
par la vertu est la plus importante conquête.",
et il se convertit au bouddhisme. 
[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=ETsvZgTFDvk&hl=fr_FR&fs=1&color1=0x402061&color2=0x9461ca&border=1]

Stéphanie LANGLET sur Google+

Bollywood movies