Premier petit-dejeuner cambodgien.

On me demande souvent ce que je mange en voyage. Je voyage pour m'imprégner au maximum de la culture locale, et je mange de la même façon, ce qui me vaut souvent de bonnes surprises mais parfois aussi quelques désagréments...

En Thaïlande, j'aimais le petit-déjeuner traditionnel, une sorte de soupe légère avec du poulet et des nouilles, épicée et avec de la noix de coco. Mon plat préféré le soir : le pad thai crevettes, des nouilles thaïes agrémentées de gingembre, cacahuètes, citron vert, crevettes, etc. Mais à la crémation de Mae Sot, j'ai aussi testé avec moins de succès un plat de crabe très épicé... avec sa carapace écrasée...

En Indonésie, mon meilleur souvenir restera assurément le pa'piong servi lors des funérailles, du porc cuit pendant de longues heures avec de la noix de coco dans un tube de bambou. Et que dire du délicieux café toraja, mélange d'arabica et de robusta, qu'on nous invitait à boire partout, y compris dans les rizières ? Tous deux se découvrent en pays toraja, à Sulawesi.

En Inde, j'ai dégusté de délicieux thali végétarien, servis sur une feuille de bananier. On met la sauce ou les légumes sur le riz dont on fait une boule dans le creux de la main, le pouce servant à la diriger vers la bouche. Dans la réserve de Péryar, la propriétaire de la guesthouse nous cuisinait un délicieux curry d'oeufs.

En Chine, Jie m'a fait découvrir les plus grandes spécialités de Xi'an, notamment les dim sum, les boulettes vapeur. Avec Lei, j'ai testé d'étranges légumes divinement préparés, mais aussi du poisson au fumé étrange, arrêtes et tête écrasées comprises, arrosé de vin local (de l'alcool de riz !), du poulet aux os broyés (très commun en fait en Asie)... Un ami chinois nous a fait déguster son fameux hot pot de poisson; et dans un marché j'ai eu la surprise de tester un autre type de fondue : le hot dog pot, suffisamment épicé pour que j'ai la curiosité de goûter a nouveau le malheureux animal en ragoût à Sulawesi. Toujours bon et très épicé, avec des poils en prime...

Pour mon premier petit-déjeuner cambodgien, j'ai commencé fort... Le bus pour Banlung partant tôt, nous avons fait une halte a Snuol. Inutile de voir un quelconque panneau pour savoir ou nous étions : il suffisait de voir les étals avec la spécialité locale, la mygale grillée... J'en ai goûté une, d'abord les pattes, au goût légèrement fumé et craquantes comme des cacahuètes soufflées. Elle était petite et le corps semblait trop grillé et sec. J'en ai donc acheté d'autres à un autre étal, toujours le même goût fumé, une certaine amertume dans le corps en plus. Pas mauvais la mygale...

Mygales grillées

Miel aux abeilles

Les étals proposaient aussi des insectes, mais je me suis gardé les sauterelles en entrée ce soir; et là, j'avoue que c'était très quelconque !

My friends and relatives often ask me what I eat when travelling. I travel to discover the local culture, and I eat the same way, that often means good surprises but also sometimes very bad ones... 

In Thailand, I liked the traditional breakfast, a spicy noodle and chicken soup with coconut sauce. My favourite meal on evening : pad thai, thai noodles with ginger, green lemon, spices, prawns, peanuts... But during the cremation in Mae Sot, I also tried with less success a very spicy crab... with his skin...

In Indonesia, my best souvenir will certainly stay pa'piong made for funerals (pork and coconut cooked for long hours in a bamboo tube). And what about the delicious torajan coffee, a mix of Arabica and Robusta, that people offered us everywhere, including the rice fields ? You can discover these two meals in Tana Toraja, Sulawesi. 

In India, I ate delicious vegetarian thali, dressed on a banana leaf. For eating, put the sauce and vegetables on the rice, make a ball of this in your hand and use your finger to put it in your mouth. In Peryar reserve, the owner of the guesthouse cooked a delicious egg curry. 

In China, I discovered thanks to Jie the best specialities in Xi'an (especially dim sum). With Lei, I tried  delicious strange vegetables, awful smoked fish with bones and head, with local wine drink (rice alcohol !), chicken with bones (very common in Asia)... We ate, in a friend's restaurant, his famous hot fish pot; and I tried another kind of hot pot in a market : hot dog pot, spicy enough to make me try again the unfortunate animal in a ragout on Sulawesi island. Good and very spicy again, plus some dog hairs...

For my first cambodian breakfast, I made it hard... The bus to Banlung leaving early, we stooped in Snuol. It wasn't necessary to see some signs to know where we were : it was enough to see the stalls with the local speciality, the grilled trap-door spider... I tried one, first the legs, with a light smoked taste and crunchy as puffed up peanuts. It was small and the corpse seemed too grilled and dry. I bought some others at another stall, always the same smoked taste, plus a light bitterness in the corpse. Not so bad the trap-door spider...

The stalls also proposed insects, but I kept this discovery for the evening; and I must admit it was very ordinary !

Gros vers

Stéphanie LANGLET sur Google+

Cambodge

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !