CouchSurfeur australien

Comme j'ai promis de parler du positif comme du négatif, je ne peux pas faire l'impasse sur mon deuxième visiteur... Mal m'en a pris de ne pas suivre mon instinct et ma première idée. J'ai bêtement voulu  rendre service et j'ai donc accepté une demande d'hébergement de dernière minute. Les évaluations concernant ce CouchSurfeur australien étant positives, j'ai donc accepté de le recevoir, à la condition qu'il n'arrive pas trop tôt le samedi. La première impression ne fut pas très positive, le gamin étant incapable de cacher l'agréable surprise que mon arrivée provoquait... Nous prenons la route de Saint Jean-de-Luz pour assister au festival de danse des sept provinces, où le fandango est à l'honneur. Heureusement que le spectacle était magnifique, mon invité étant des plus collants. J'ai donc passé mon temps à m'éloigner de lui pour qu'il arrête de faire comme si j'étais sa petite amie. CouchSurfing / speed dating... Zut, ça finit de la même façon, il a vraiment dû tout confondre !!! J'ai ainsi eu droit tout le week-end à un gamin enchanté de sa visite et qui se comportait comme à la maison. Pensez-vous qu'il aurait eu simplement l'idée de participer aux frais d'essence, de nourriture ? Encore eût-il fallu qu'il ait un minimum d'éducation... Même la vaisselle, la préparation de la cuisine ou de la table... Mon siège d'ordinateur, mes chaises de salle à manger et mon lit gigogne ont semblé bien trop confortables pour que le jeune homme daigne ne pas squatter mon ordinateur sans cesse, lever ses fesses pour aller chercher la petite cuillère qu'il lui manquait et n'attende pas que j'ai fini la vaisselle pour sortir le nez de la chambre d'amis... Mince, j'aurais peut-être dû lui faire un plan pour se diriger vers la cuisine ! J'ai évidemment eu droit à une excellente appréciation de sa part sur le site, à laquelle j'ai préféré ne pas répondre. Son seul regret, c'est que nous ayons "oublié" d'acheter des cerises locales à la fête de la cerise d'Itxassou. Va savoir, jeune homme, peut-être attendais-je que tu te décides à sortir ton porte-monnaie en peau de hérisson...

Conclusion : les CouchSurfeurs masculins, c'est fini ! 

Stéphanie LANGLET sur Google+