Visiter Aek Phnom et Battambang au Cambodge

Battambang a été une halte parfaite entre Phnom Penh et les temples d'Angkor au Cambodge.

Le parcours en bâteau de Battambang à Siem Reap est une raison supplémentaire pour s'y arrêter.

Le jour de mon arrivée, je voulais me rendre à pied aux anciens temples d'Aek Phnom, à 12 kms de la ville. Comme toujours une excuse parfaite pour sans doute profiter d'une ou deux festivités sur le chemin et passer du temps avec les habitants.

En tant que voyageuse solo en Asie, je sais que je suis toujours invitée partout et Battambang n'a pas été une exception.

Au lieu d'arriver à Aek Phnom, j'ai été invitée à une crémation.

 

 

Visiter les pagodes de Battambang

Une fois à Battambang, le Aek Phnom, un ancien temple à douze kilomètres de la ville, semblait un prétexte de promenade idéal. La route pour s'y rendre étant plate, je pouvais donc y consacrer une journée sauf que... Sauf que lorsqu'on est aussi curieuse de la culture et des traditions que moi, chaque pagode ou évènement est aussi un prétexte pour s'arrêter discuter ! J'ai donc commencé à visiter une première pagode dont la rampe d'escalier représentait le barattage de la mer de lait (épisode du Ramayana, mon livre préféré). L'autre intérêt de cette pagode, c'est son paisible cimetière où on trouve beaucoup de tombes circulaires chinoises joliment décorées. On y voit des bambous, des animaux, des dragons et phénix, des scènes de la vie de tous les jours, des poissons porte-bonheur...

 

Battambang tombe chinoiseBattambang pagode cambodgeCambodia battambang pagode

 
 
 

Discuter avec les moines

La pagode suivante est très importante pour les Khmers, notamment pour les moines. Tout l'enseignement s'y fait en pali, la langue des textes sacrés du bouddhisme du sud. Son jeune leader y est particulièrement respecté pour ses grandes connaissances. Tous les moines se promènent avec une mini-radio leur permettant d'écouter en continu les textes sacrés. L'endroit est tellement réputé que les moines affluent de tout le pays pour y étudier et sont obligés de partager les cellules à quatre ou cinq, par manque de place ! Détail amusant lorsque j'y étais : un groupe de touristes français est arrivé, et s'est étonné de me voir tranquillement assise à discuter avec les moines. Cela m'a rappelé mes préjugés il y a quelques années, lorsque je n'imaginais pas qu'une femme puisse s'adresser aux moines bouddhistes, et encore moins sympathiser avec eux !

 

Pagoda battambang

 

 

 

Déjeuner dans une pagode de Battambang

Quelques mètres plus loin, j'ai l'intention de ne pas m'éterniser : il serait temps que je m'active si je veux arriver au Aek Phnom avant la nuit ! Je croise de nombreuses personnes qui quittent les lieux; il devait y avoir une prière avec les moines... On m'invite à entrer et j'ai la flemme d'enlever mes  grosses chaussures de randonnée, mais je ne veux pas vexer. Aussitôt, je me retrouve assise à terre, déjeunant avec un groupe de femmes âgées : riz, légumes, viande, poisson, et même gâteau de riz gluant coloré et mangues fraîches. Une des femmes parlent même un peu français et elle m'explique que les festivités étaient en l'honneur de trois moines décédés quelques années auparavant. Avant de les quitter, je souhaite les photographier. Sans tarder, les voilà en train de se recoiffer et d'ajuster leur tenue tout en rigolant. Finalement, c'est même une partie du groupe occupé à ranger qui se retrouvera sur ma photo, posant fièrement devant l'autel ! Dans la cour, les statues représentent des scènes de combat du célèbre Râmâyana, l'épopée mythologique hindoue aussi fondamentale pour les Asiatiques que le Mahâbhârata. On retrouve ce récit dans de nombreux pays : en Indonésie, où l'une des plus célèbres représentations pour les touristes a lieu au temple de Prambanan près de Borobudur (une représentation pour les locaux peut durer toute la nuit); en Inde dans les nombreux spectacles de Kathakali; en Thaïlande, Birmanie, Malaisie, au Laos...

 

Bougie de pagode battambangBattambang groupe de CambodgiensCombat de RamaRamayana

 

 

 

Etre invité à une crémation khmère

Un peu plus loin, je fais un nouveau détour vers la musique qui parvient jusqu’à la route, et découvre une estrade pour une crémation. La musique me guide, et j’arrive devant une maison où se déroulent des funérailles. Une jeune femme me propose tout de suite de m’asseoir et d’assister à la cérémonie. Un à un, les invités, vêtus généralement de blanc, viennent à notre table déposer de l’argent. On enregistre leur nom et le montant du don sur un cahier et le billet est déposé dans une coupe argentée. Un bracelet rouge est noué autour d’un poignet (je pense qu’il s’agit d’éviter la fuite des  dix-neuf âmes, une telle cérémonie devant être particulièrement propice au mélange des âmes de la famille, des invités et du défunt). Trois bâtonnets d’encens, attachés ensemble à l’aide d’un billet, et accompagnés de bonbons et de fleurs, sont remis à chacun. L’encens sera donné à la famille à l’arrivée sur le lieu de la crémation.

Crémation battambang cambodiaBracelet cremationCremation battambangCremation offrandes battambang

Pendant ce temps, les proches se recueillent et prient autour du cercueil. Celui-ci est orné de fleurs, de bougies et de guirlandes lumineuses. Sur une petite table sont déposés la photo du défunt, des offrandes de nourriture et boisson, de l'encens et des bougies. Un luminaire vert éclaire la photo, ce qui provoquera une drôle d'impression à une personne à qui je montrerai la scène plus tard (pour elle, le vert représente la couleur des fantômes).

 

Cremation battambangCremation prièresCrémation battambang hommes de la famille

Les moines arrivent. La famille prie avec eux et leur remet des offrandes. Petit à petit, les décorations du cercueil sont enlevées. Les proches se font photographier devant lui, comme j'ai déjà pu le voir à Sulawesi.  Leurs vêtements sont recouverts d'une sorte de costume de papier blanc. Un bandeau blanc recouvert d'un rectangle doré ceint la tête des hommes, pendant que les femmes portent un capuchon de la même couleur. Seul un jeune homme est vêtu différemment et assume un rôle particulier, mais je n'ai pas pu savoir lequel...

 

 

 

Participer à une procession à Battambang

Le cercueil est monté sur un véhicule plein de plantes vertes. Les moines y prennent place, ainsi que l'officiant, la famille et le jeune homme à l'allure étrange. L'officiant confectionne à ce dernier une couronne de verdure et lui dépose sur la tête. La procession s'ébranle et nous faisons le tour du village avant de rejoindre le lieu de la crémation où le cercueil est déposé. Les moines et la famille en font le tour trois fois. Les proches montent ensuite sur l'estrade pour se recueillir devant le corps. Les moines (à part un) et le jeune homme s'en vont. La famille va prier avec l'officiant et le moine restant pendant l'après-midi. Celui-ci va notamment expliquer que le défunt s'est noyé.

 

Cambodge battambang cremationCremation battambang

 

 

 

Aek Phnom et la nuit de crémation à Battambang.

J'en profite pour me faire conduire au Aek Phnom par l'un des invités.

A notre retour, nous sommes invités à dîner par la famille. A la crémation, la famille continue à prier, le moine est assis en position de méditation, immobile. L'estrade est illuminée et les gens qui le souhaitent entonnent des chants sacrés. Malgré la gentillesse de mon accompagnateur, j'ai néanmoins trouvé plus prudent le soir de rentrer à Battambang à l'arrière du scooter de la jeune femme qui m'avait invitée et je n'ai malheureusement pas pu assister au bûcher funéraire. Les parents d'Ona s'inquiétaient en effet de la savoir à l'extérieur à la nuit tombée.

 

Aek phnom battambangaek phnom battambang

 

 

 

 

 

 

 

Et vous, avez-vous déjà visité le Cambodge?

Etes-vous allé à Battambang? Avez-vous des conseils ou une expérience à partager?

Visiterez-vous Battambang lors de votre prochain voyage?

Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

 

 

 

Soutenez vous aussi les cultures indigènes en souscrivant à la newsletter d'Amatu Artea. C'est gratuit.

*Je garantis le respect de votre vie privée. Vos informations ne seront jamais partagées
Email Format

 

 

 

 

 

Stephanie langlet interviewed by Shailendra Thakur

 

Stéphanie Langlet est consultante indépendante en branding, hospitalité et relation client. Elle accompagne les professionnels du voyage dans leur stratégie de développement de l'accueil de la clientèle et de leur image. Elle anime des formations sur l'accueil de la clientèle, les clientèles particulières (étrangers, en situation de handicap), la gestion des conflits.

Amoureuse des tribus et minorités ethniques, elle s'est spécialisée depuis 2012 sur les tribus et festivals d'Inde centrale et collabore avec l'office de tourisme du Chhattisgarh à leur promotion. Elle est régulièrement interviewée par les médias indiens.

En 2015, elle a été élue dans le top 7 des blogueurs étrangers sur l'Inde par Holidify, et comme influenceur pour le Chhattisgarh par son office de tourisme.

Stéphanie LANGLET sur Google+

Cambodge