Maroc. Avril 2007

  • Informations pratiques sur les cascades d'Ouzoud.

    J'ai été contactée pour des informations sur Ouzoud. Malheureusement, je ne peux pas répondre (accès refusé). Tout le monde aura donc ces infos, tant pis !
    Concernant l'accès, nous venions de Rabat et nous avons pris deux bus pour nous rendre à côté d'Ouzoud (via Beni Mellal), puis un taxi pour les cascades. La route avec le bus était vraiment superbe. De toutes façons, sur place c'est très facile d'avoir des informations en demandant aux gens. Les Marcocains sont généralement très gentils et serviables. Nous sommes malheureusement arrivées de nuit à Azilal et voilà pourquoi nous avons dû suivre Aziz (j'aurais été seule, j'aurais fait différemment). Il y a beaucoup de taxis à Azilal, donc aucun problème pour se rendre aux cascades. Je conseille vraiment d'y passer une nuit pour profiter de la vision féérique des cascades au réveil. Le camping Imouzzer, qui est indiqué dans le Routard, paraissait très bien (douches et toilettes en dur, alors qu'au camping d'Aziz nous avons dû nous brosser les dents dehors et nous n'avons pas pris de "douche". C'était plus que rudimentaire : petit local en terre battue, fermé par un simple rideau). Depuis ce camping, on a la même vue sur les cascades et rien n'empêche d'aller déguster une omelette berbère ou un tajine sur la terrasse chez Aziz.
    Aziz est un garçon très gentil. Il nous a même invitées chez sa maman qui habite le village mexicain, pour qu'on puisse se restaurer. Il connaît bien la région et nous a permis de faire une randonnée vraiment superbe. Mais c'est également un garçon un peu inconscient, qui ne nous a pas questionnées sur notre niveau en randonnée ou sur l'eau que nous emmenions. La personne avec qui je voyageais s'est vraiment trouvée mal à cause de la chaleur et du manque d'habitude de la marche en moyenne montagne. Il nous a en effet, malgré mon étonnement, emmenées en randonnée en pleine après-midi et sans avoir prévu suffisamment d'eau... Heureusement que j'avais un petit brumisateur sur moi. Aux cascades, il y a pas mal de jeunes gens qui proposent leur service de guide. Ils essaient de faire reconnaître leur connaissance de la région et leur formation pour être agréés et ont créé une association. Quand on va aux pieds des cascades tôt le matin, on peut rencontrer certains de ces jeunes (il me semble qu'Aziz fait partie de cette association). En conclusion, je dirai que pour bien profiter de la beauté du coin et aller au village mexicain, il est préférable de prendre un guide mais il vaut mieux prévoir soi-même ce dont on a besoin, notamment assez d'eau et un couvre-chef, et ne pas trop attendre de conseils de la part des guides qui ont l'habitude de cet environnement et ont tendance à minimiser les besoins, temps de parcours et difficultés.
    Au niveau prix, Aziz l'a laissé à notre libre discrétion, ce qui est toujours un moment délicat.
    N'hésitez pas si vous avez d'autres questions !
     
    Ci-joint le message d'origine :
     
    bonjour
     
    je me permets de vous contacter car je pars au maroc fin janvier et je voudrai passer une journée à ouzoud et au village mexicain sachant que je vais partir en transport locaux au départ de marrakech.
     
    pouvez vous m indiquer svp dans quel hotel vous avez dormi a azilal en revenant des cascades d'ouzoud et aussi s'il est possible de dormir dans un endroit pas trop cher pres des cascades ou dans le village mexicain.
    votre guide Ali était il sympa? avez vous ses coordonnés. combien doit on donner a peu pres au guide pour la visite des alentours de la cascade
     
    merci d'avance
     
    candy
  • Retour...

    Hé bien voilà, c'est le retour et je n'en reviens pas de la vitesse à laquelle ces vacances se sont passées.
    Jacques m'a souhaité bon courage pour ce retour à la "civilisation". Je comprends mieux ce qu'il voulait dire par là, je me sens comme une étrangère dans mon propre pays! Ceux qui connaissent le Maroc devraient comprendre ce sentiment. Ca fait assez bizarre de se retrouver ici, à la fois au milieu de temps d'agitation et de bruit, et d'indifférence et de calme. Je n'ose même pas imaginé la sensation que doivent ressentir les gens des grandes villes après leur retour, s'ils ont pris le temps, comme nous, de s'immerger dans cette culture. Dans le train, je sentais quelques regards curieux - et fuyants!!! - m'observer avec l'envie de me demander d'où je revenais. Au Maroc, on m'aurait regardé franchement, avec un grand sourire, et on m'aurait tout simplement demandé comment je vais, d'où je viens, ce que j'ai fait, où je vais, comment je m'appelle; bref, avec le plus grand naturel et tout en gentillesse. Et on m'aurait remercié de ce temps consacré à la discussion, tout en sourires. Bref, le maroc me manque déjà ! Je file admirer mes photos. J'ai envie d'un thé à la menthe, la tête dans les étoiles, accompagnée du seul croassement des crapauds. Soupirs...
  • Prêt pour le Maroc.

    Hé bien voilà, ça y est, il est prêt à recevoir les photos et impressions de voyage du Maroc, mon blog !!!
    Plus que 8 jours et j'attéris à Marrakech, puis direction Essaouira, Rabat, Fès, Meknès, Aït Benaddhou...
    Ces noms et les photos glanées au cours de mes recherches sur le net me font déjà rêver d'y être, à tel point que j'ai du mal à trouver le sommeil. Mais tant pis, je retourne mon plonger dans mes guides de voyage !