Les cascades d'Ouzoud.

Quel bonheur de fuir le harcèlement presque incessant de la ville! Décidément, on y cotoie le meilleur comme le pire mais je préfère retenir le meilleur, comme ce petit-déjeuner pris dans une laiterie marocaine. Pas un touriste en vue : normal, c'est le jeune réceptionniste de notre hôtel qui nous a conduit là puisque nous cherchions un vrai petit déjeuner marocain et non pas le croissant - café des nombreux bars de Rabat. Tout est écrit en arabe. Nous y dégustons le traditionnel jus d'oranges fraîchement pressées, accompagné d'une crêpe au miel et... d'un thé à la menthe bien sûr!!! Le vendeur nous prépare de délicieux sandwichs casher pour le déjeuner et nous n'en avons que pour quelques dirhams. Rabat est pourtant réputée pour être une ville chère... Difficile de trouver le bus pour se rendre à la gare routière mais, comme toujours, nous pouvons compter sur la gentillesse de deux jeunes Rifains, qui nous accompagnent jusqu'à l'arrêt et s'assurent de la destination pour nous. Notre bus tombe en panne et s'arrête...juste devant une intersection; tant pis pour les gens pressés. Nous, ça nous a bien fait rire. Arrivées à la station d'autobus, nous sommes vite prises en charge (pour ne pas dire harcelées) par les nombreux rabatteurs des sociétés privées d'autocars. Nos tickets en main, nous partons pour Azilal. Les paysages sont à couper le souffle. Prélude à la beauté des cascades. Il faut dire que nous nous dirigeons vers le haut Atlas central et la route surplombe de magnifiques paysages. Dommage d'avoir fini ce splendide voyage à la nuit tombée! A l'arrivée, un jeune homme nous harcèle pour que nous allions dans son camping plutôt que dans celui recommandé par le routard. Comme il fait nuit et que nous n'avons pas réservé, nous finissons, bon gré, mal gré, par accepter sa proposition, non sans négocier le prix. Et heureusement que nous avons accepté... Il est clair que de nuit, nous n'aurions jamais trouvé le camping toutes seules et nous n'aurions pas pu dormir...aux pieds des cascades!!!
Nous voilà partis pour un périple d'abord en taxi, puis une demi-heure à pieds, simplement éclairés par la lampe frontale de Mélanie; pas très prévoyant notre guide... Enfin à bon port, nous dégustons le thé de bienvenue et une omelette berbère, aux seuls bruits des cascades et du croassement des crapauds. Aziz, notre guide, insiste pour nous emmener encore plus près des cascades. Vivement le lever du soleil, que nous puissions voir ces merveilles à la lumière de l'aurore! L'aurore justement... Aziz nous dit que le soleil se lève vers 6h30. Difficile à croire quand on a tendance à se réveiller à l'heure française et qu'il fait déjà jour depuis un moment... Nous mettons les portables à sonner pour ne pas louper le lever du soleil sur les cascades, mais le 1er oeil ouvert bien avant la sonnerie nous renseigne rapidement sur le fait qu'il aurait fallu se lever beaucoup plus tôt; dommage...

A peine éveillée, je me précipite vers la terrasse pour admirer les cascades. Les photos se passent de commentaire...

Nous passons la matinée aux pieds des cascades, avant de déjeuner d'une délicieuse omelette berbère, toujours sur la terrasse face aux cascades.

 

Aziz nous emmène ensuite faire une splendide randonnée. Direction le village mexicain, à travers un paysage sauvage et magnifique. Arrivés au village, Aziz nous invite gentiment chez sa maman qui nous accueille avec force thé, pain maison trempé dans l'huile d'olive et pain chaud. L'hospitalité berbère...

Nous avons prévenu Aziz que nous partirions le soir même. Notre bus pour Aït Benhaddou, via Marrakech, part à 6 heures le lendemain. Aziz profite de notre taxi jusqu'à Azilal et nous trouve une chambre d'hôtel. Ce soir, il aura moins de chance : le touriste canadien qu'il a trouvé préfère dormir à Azilal plutôt que de passer la nuit aux pieds des cascades. Dommage pour lui, le confort était des plus précaires, mais la vision des cascades sans touriste...

https://skydrive.live.com/?cid=4391f06a356f4ffc&sc=photos#cid=4391F06A356F4FFC&id=4391F06A356F4FFC%215313&sc=photos

Stéphanie LANGLET sur Google+

Maroc

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !