Incrédulité...

Non, je n'y crois pas, horrible vision !!!
Est-ce moi qui suis surmenée ou s'est-il glissé là, sournoisement, où je ne l'attendais pas avant une bonne vingtaine d'années ?
Je me croyais à l'abri d'une bonne génétique, et puis soudain je l'ai aperçu, là, et j'ai poussé un cri d'horreur...
Je l'ai saisi entre mes doigts, je l'ai observé encore et encore, incrédule.
Nom de nom, mais c'est qu'il est blanc !
Je l'ai arraché, pour le regarder de plus près, sous la lumière : horreur, il est blanc !
Alors j'ai scruté encore et encore mon épaisse tignasse foncée, à la recherche d'un autre signe qui m'obligerait à croire que ce n'est pas un accident, pas une erreur, qu'ils arrivent, veulent me transformer.
Est-ce un reste d'une précédente mèche ? Est-il vraiment blanc ?
Je l'avais laissé tomber dans le lavabo pendant mon inspection et je ne l'ai plus trouvé.
Là, ne gisent que des cheveux plus ou moins châtains.
J'en aperçois un, plus clair...
Je le remets à la lumière...
Ouf, c'est lui, ce coquin à la couleur changeant sous le néon : il est bien châtain !
Quelle frayeur il m'a fait, à moi qui regarde avec étonnement les cheveux blancs de mes jeunes collègues !
C'est décidé
Je vais veiller
Des fois que l'un d'eux se glisserait subrepticement, là, dans ma chevelure, non mais !

Un petit sujet complètement futile, mais ça ne fait pas de mal parfois. Et puis c'est que j'ai eu peur, moi !
Ok, carton rouge, je sors Embarrassé

Stéphanie LANGLET sur Google+