Bas de Cambo et moulin d'Olha.

Départ à 14h vers... les nuages, j'ai décidément choisi mon jour pour aller randonner dans l'arrière-pays! Plus j'approche de Cambo et plus les nuages bas sont présents, heu les hauts aussi en fait... Deux routes s'offrent à moi pour rejoindre Cambo : la trois voies ou la montée d'Arnaga, la demeure d'Edmond Rostand. Entre deux routes, toujours choisir la plus tortueuse, j'opte donc pour Arnaga dont je photographie pour la première fois l'entrée.
 
 
Il va falloir aller sur google si vous voulez voir plus de photos de ce lieu oh combien touristique et prisé, je n'y ai jamais mis les pieds; en fait, j'ai préféré faire demi-tour pour aller photographier cette charmante perle qui doit généralement passer inaperçue...
 
 
 
Nouveau demi-tour pour repartir vers Cambo et nouveau petit détour pour aller voir la tombe de Chiquito, ce joueur de Chistera qui, poilu pendant la Grande Guerre, s'entraînait en lançant des grenades avec son chistera dans les tranchées allemandes. Comme je m'en doutais, sa tombe est garnie d'une stèle discoïdale. Certaines sont magnifiques, mais la sienne est trop lisse et trop "parfaite" à mon goût pour que j'ai eu envie de la photographier... L'émotion a été beaucoup plus forte en découvrant certaines tombes simplement décorées d'une croix faite de deux bouts de bois et même d'autres qu'on soupçonne simplement à l'amoncellement de pierres et de terre.
 
Direction le quartier bas de Cambo, le plus ancien de la ville. Le quartier haut est en effet le quartier résidentiel réservé aux curistes.
 
 
 
La randonnée s'est poursuivie pendant près de quatre heures, entre Route des Cîmes puis Route des Pâturages, ponctuée de scènes de vie telles que celle-ci. Devinez qui a la priorité ici ?
 
 
 
Si vous avez envie de voir plus de photos de cette belle randonnée, allez voir le thème "Bas Cambo et moulin d'Olha" de la rubrique photos.
 
 
 
 

Stéphanie LANGLET sur Google+