Le Râmâyana : l'étonnant épilogue de l'avant-dernier chant...

"Ce poème célèbre, plein de vertu, source de longévité et, pour les rois, de victoire, ce premier poème jadis composé par Vâlmîki, l'homme qui l'écoute constamment en ce monde se libère de tout mal; après avoir écouté ici-bas l'histoire du sacre de Râma, l'homme qui désire des fils les obtient, celui qui souhaite des biens matériels les obtient aussi, celui qui est roi conquiert la terre et triomphe de ses ennemis. Comme sa mère pour Râma, Sumitrâ pour Laksmana, Kaikeyi pour Bharata, les femmes gardent leurs fils en vie en écoutant ce Râmayâna; le récit de la victoire de Râma aux exploits impérissables leur procure une longue existence. Celui qui écoute avec foi et maîtrise de soi ce poème qu'a jadis composé Vâlmiki, celui-là vient à bout des difficultés. Ceux qui, de retour de voyage, se laissent charmer en compagnie de leurs proches par ce poème qu'a jadis écrit Vâlmiki obtiennent de Râghava la réalisation de tous leurs voeux en ce monde. Tous les dieux sont satisfaits de ceux qui se réunissent pour l'écouter, et les démons vinâyaka sont apaisés à l'égard de l'homme dans la demeure duquel a lieu la récitation; si c'était un roi, il peut conquérir la terre, si c'est un voyageur, il est heureux. Quand des femmes nubiles entendent ce poème, elles enfantent des fils que nul ne peut surpasser. En récitant avec vénération ce poème légendaire, on peut être  délivré de ses maux et obtenir une longue vie. Les ksatriya doivent l'entendre du brâhmane, la tête respectueusement inclinée, et ils obtiendront sans nul doute pouvoir et descendance. L'homme qui écoute ou récite la totalité du Râmayâna satisfait à jamais Râma qui est Vishnu l'éternel, l'Adideva aux bras puissants, Hari, Nârâyana, le Seigneur. Ainsi, bonheur à vous, récitez avec foi ce récit du passé, et que croisse la puissance de Vishnu. Tous les dieux se réjouissent que l'on apprenne ou que l'on écoute la Râmayâna, et les ancêtres aussi en sont toujours satisfaits. Les hommes qui copient ou écoutent par dévotion ce texte composé par le rsi sont les hôtes du Trivistapa. Prospérité de la famille, accroissement des richesses et des grains, femmes d'exception, bonheur suprême, réussite, voilà ce que l'on obtient sur cette terre en écoutant ce poème superbe et porteur de succès. Ce récit qui donne longue vie, santé, gloire, harmonie dans les fratries, sagesse, bonheur et énergie, ceux qui souhaitent la prospérité doivent l'écouter religieusement."

Extrait du Râmâyana de Vâlmîki, Bibliothèque de la Pléiade.

Ainsi se closent mes impressions de ce superbe poème que j'avais envie de partager avec vous. J'ai fini le dernier chant, loin d'être inintéressant, puisqu'il reprend la génèse de l'histoire : pourquoi en est-on arrivé à ce combat de Râma contre Ravana, comme toujours ponctuée de tout un tas de légendes secondaires, et le tout pendant que le reste de l'existence de Râma et des siens s'égrène...

Bien sûr, je  vous recommande cette superbe lecture.

Stéphanie LANGLET sur Google+

Râmâyana

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !