Selamat Datang ke Tana Toraja. Sulawesi Indonésie

  • L'île de Selayar

    [slideshow]

    Ce petit paradis se gagne car on y arrive après un long trajet routier vers l'est, puis en ferry. Pour se rendre vers la ville principale, très loin de l'embarcadère, un des employés du port m'a emmenée sur sa moto. Rien d'étonnant donc que j'ai été la seule touriste présente. J'espérais poursuivre jusqu'au 3ème plus grand atoll du monde, Taka Bonerate, à 8 heures de ferry de là... Malheureusement, le mauvais temps s'en est mêlé et j'ai décidé de retourner à Kuala Lumpur pour aller voir ma petite Zhu Jie à Singapour. Je garderai cependant un très bon souvenir de Selayar, où l'accueil est extrêmement chaleureux et où l'eau translucide invite à la plongée.

  • Le port de Makassar

    [slideshow]

    De retour à Makassar, nous avons fait une agréable promenade en rickshaw jusqu'à Paotere, le port. Les marins qui déchargeaient les bateaux rivalisaient de force pour porter les lourds sacs de sel et d'oignons, et pour figurer sur les photos. Invitée sur un des bateaux, je me suis même retrouvée sur les fesses, déséquilibrée par un sac que l'un d'eux m'a déversé dessus sans me voir; le pauvre était on ne peut plus confus et ne cessait de s'excuser. Nous avons vraiment reçu un accueil extraordinaire et chaleureux de la part de ces hommes que nous n'aurions, de prime abord, pas aimé croisé dans une rue sombre ! Au retour, nous nous sommes délectés de cumi cumi (grand calmar) grillé près du marché aux poissons.

  • Mamasa

    Nous avons passé la nuit dans une maison toraja à Ballapeu. A notre retour, Arianus nous a emmenés nous promener dans les environs. Des membres de la famille nous ont improvisé un déjeuner puis nous sommes montés à un lac et à un point de vue sur les rizières. Arianus nous a fait sucer des branches ressemblant un peu à du bambou pour nous désaltérer. Le goût de cette plante était délicieux.

    Le lendemain, nous avons pris notre dernier petit-déjeuner traditionnel (taro, riz à la noix de coco, etc) avant de partir en minibus pour Makassar (c'est la guesthouse sur la dernière photo). En chemin, pour la halte repas, le seul endroit pour vraiment se restaurer ne servait que de la viande de chien préparé en ragoût plutôt relevé et avec des poils en supplément... Nos compagnons de route étaient manifestement mal à l'aise à notre retour : il pensait que nous ne savions pas ce que nous venions de manger. L'aventurier les a vite rassurés !

    [slideshow]