Ke'te Kesu

Après les funérailles de Sa'dan, Frederick m'a emmenée découvrir le site de Ke'te Kesu, à quelques kilomètres de Rantepao. Une partie de sa famille y vit. On y trouve des tongkonans, des tombes construites en béton et des cercueils sont entreposés dans des grottes. Au Toraja, il existe plusieurs types de tombes :

- Liang batutu : De style traditionnel, elle ressemble à un tongkonan et fait face à l'ouest. Elle comporte des chambres avec des portes secrètes que seules quelques personnes savent ouvrir. Les murs de devant et intérieurs sont décorés de statues symbolisant la noblesse et indiquant le nombre de buffles sacrifiés durant les funérailles.

- Liang tedong-tedong : On découpe un gros arbre en forme de buffle ou de bateau et on place le corps à l'intérieur. Les Torajas ont en effet un ancêtre qui vient de la terre du pays toraja (d'où le buffle), et un autre de la mer.

- Liang lokko : tombe creusée dans une colline ou une falaise, dans laquelle on place le cercueil.

- Liang tomelolo / ma'tarrusan : tombe pour les bébés. L'enfant est enterré dans le sol sous la maison ou le grenier à riz, avec des oeufs symbolisant ce qu'est le bébé : un oeuf sans péché. Du côté de Rantepao, on le met plutôt dans un grand banyan et on pense qu'il continue à grandir avec celui-ci.

- Les tombes modernes pour les Chrétiens et Musulmans.

Pour les plus riches familles, les tombes sont ornées du tau tau, une effigie en bois représentant le défunt.

Contrairement à ce qu'on peut lire parfois, si les corps ne sont jamais déposés directement en terre, ce n'est pas parce que celle-ci est sacrée, mais pour éviter que le corps ne soit déterré et mangé par les animaux.

Les sacrifices de buffles et porcs lors des funérailles s'expliquent par le fait que l'animal est le moyen de locomotion pour se rendre dans l'autre monde, le buffle étant le meilleur des deux. Cela permet aussi aux défunts d'en disposer dans l'autre monde. La famille devra cependant rembourser l'ensemble des cadeaux faits par les invités...

[gallery columns="2"]

Stéphanie LANGLET sur Google+

Bali Indonesia Sulawesi Indonésie