Lokomata et Pana

Dernier jour à l'ouest immédiat de Rantepao, avant de partir encore plus à l'ouest, encore plus vers des endroits peu touristiques, dans la belle vallée de Mamasa. Comme il s'est mis à pleuvoir sacrément, nous nous sommes réfugiés dans une échoppe de vente de tuak (alcool de palme) et c'est là que j'ai découvert que je ne valais que 37 millions de roupies indonésiennes : un des jeunes a demandé mon âge à l'aventurier, et un vieil homme a compris que c'était le prix qu'il m'avait achetée... A croire qu'il vaut mieux être un buffle dans ces contrées isolées !

[slideshow]

Stéphanie LANGLET sur Google+

Bali Indonesia Sulawesi Indonésie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !