La plage de Tangalle Au Sri Lanka

La magnifique plage de Tangalle a été ma première destination au Sri Lanka. Première... Si on veut...

Mon périple a été en effet un peu particulier puisque je voulais absolument assister à la perahera (procession d'éléphants carapaçonnés) de Colombo, qui se déroulait une semaine après mon arrivée. J'ai donc emprunté un bus qui partait à quelques mètres de l'aéroport de Colombo, à destination de Kandy. J'ai logé dans les hauteurs, assez loin du centre survolté et embouteillé, près du célèbre jardin de Peradeniya, chez une famille de couchsurfeurs sri lankais. Comme il pleuvait à mon arrivée, j'ai d'abord passé un moment avec la famille avant de faire le tour du lac en tuk tuk et d'aller manger en ville. Le lendemain, j'admirais les paysages depuis le bus me conduisant à Ella, à travers les montagnes et les champs de thé. J'ai logé à la guesthouse Green Hill, qui a désormais deux très belles chambres de plus, en dessous de sa terrasse donnant sur l'Ella Gap. L'endroit était tellement agréable que j'ai passé une bonne partie de l'après-midi à simplement admirer la vue sur les montagnes et l'Ella Gap. J'ai aussi fait un petit tour des guesthouses des environs et il s'est avéré que la mienne avait la plus jolie vue de toutes. Le jour suivant, je traversais à nouveau de beaux paysages avec le bus qui m'a menée à Tangalle.

Tangalle est une agréable ville balnéaire avec plusieurs quartiers d'hôtels en bord de mer. Le mien, Frangipani Beach Villas, se trouve sur la jolie plage de Medaketiya. La chambre que j'y ai réservée a une très belle terrasse donnant sur la mer. Le matin, on peut prendre le petit déjeuner traditionnel directement sur la plage. On y mange aussi plutôt bien. La plage est très peu fréquentée des touristes, et le matin on peut regarder les pêcheurs tirant leur gros filet hors de l'eau. Quelques établissements à proximité se livrent à une activité plus que douteuse. Ils achètent des oeufs de tortue prêts à éclore, les enterrent sur la plage en bordure de leur restaurant, et attendent leur éclosion pour attirer les touristes chez eux. Cette plage n'était à l'origine pas un lieu de ponte pour les tortues qui préfèrent des lieux moins fréquentés des chiens et des humains. Les petites tortues ont peu de chance de parvenir jusqu'à l'eau à cause de cette présence. Celles qui survivent reviendront pondre à cet endroit où elles n'auraient jamais dû aller, puisqu'il sera désormais ancré dans leur mémoire... Tout le long du littoral, on trouve également le varan malais, le deuxième plus grand varan du monde après le dragon de Komodo. Appelé également "le dragon des lagons", cet animal vit en parfaite harmonie avec les hommes, qui lui pardonnent ses vols de nourriture tels que les poissons fraîchement pêchés. Il n'est pas rare d'en voir autour des maisons. Malgré sa taille impressionnante, il est parfaitement inoffensif pour l'homme. Heureusement car, malgré son air pateaud, il peut facilement le rattraper...

La proximité du front de mer se prête sans difficulté à une jolie promenade jusqu'à Blow Hole, un trou dans les rochers dont s'échappe une grande gerbe, qu'on peut apercevoir en continuant vers le littoral (inutile de payer l'abusif droit d'entrée...), et Dikwella, joli port de pêche aux bateaux colorés.

Toutes les photos de Tangalla

Info de dernière minute : Caro du blog http://tongs-et-srilanka.blogspot.fr/ (C'était une habituée du lieu et c'est grace à son blog que j'avais réservé dans cet hôtel), appelle à la plus grande vigilance concernant cet établissement. Se méfier donc, mais je n'ai pas vraiment été surprise car, au-delà de l'image de carte postale que je préfère retenir du Sri Lanka, j'ai rencontré énormément d'hommes qui se comportaient comme des animaux, de véritables obsédés sexuels, et le mot n'est malheureusement pas trop fort... En visitant cette île, il faut vraiment avoir conscience qu'on sera forcément exposée à ce genre de problème.

Port de Dikwella au Sri Lanka 

Stéphanie LANGLET sur Google+

Sri Lanka