Les backwaters entre Allepey et Changanassery

Avant de partir d'Allepey, je voulais retourner à Kottayam pour participer à la procession des éléphants (Arratu). Lors de ces festivités, la divinité du temple principal est sorti de son sanctuaire par l'ancien maharaja. A côté de lui se dresse un éléphant magnifiquement caparaçonné, suivi de plusieurs autres. La procession d'environ deux heures parcourt la ville jusqu'à la mer. La statue est alors immergée pour les ablutions rituelles. Le cortège rejoint le temple par le même chemin, mais cette fois à la lueur de flambeaux.
Malheureusement, la veille, un terrible accident d'autobus causa la mort d'une vingtaine de personnes et les festivités furent annulées.
Je décide donc de me rendre d'abord à Marari Beach, à 10 kilomètres au nord d'Allepey. En allant à Kochi, je découvrirai que les bus qui s'y rendent desservent également cette plage plutôt paradisiaque, sable blanc, cocotiers et bateaux de pêche colorés... et peu de touristes ! 

A 13h, je suis de retour à l'embarcadère pour emprunter la splendide ligne Allepey - Changanassery. Pendant trois heures, le ferry public sillonne les backwaters à travers des paysages variés. Tantôt les canaux sont larges, ressemblant à un immense lac, voire une mer, parfois ils se font beaucoup plus étroits et le ferry ne cesse de frôler la végétation luxuriante. De nombreuses églises catholiques sont éparpillées sur tout le parcours, parfois au milieu de la jungle. Quelques minutes avant l'arrivée, nous traversons même toute une zone où la végétation a totalement recouvert l'eau. Au retour, cela vaudra à un des hommes d'équipage de se mettre nu et de s'introduire par le trou des toilettes pour aller couper les herbes prises dans le gouvernail ! [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=c5I1TDIRveM&hl=fr_FR&fs=1&color1=0xcc2550&color2=0xe87a9f&border=1]
Nous débarquons à l'embarcadère, un grand bassin autour duquel s'ordonnancent de jolies maisons kéralaises et une église bleue et blanche. La vision que je garderai de ce lieu sera celle d'un tranquille village rural des backwaters. Grossière erreur : près de 52 000 personnes y résident, et la ville est très réputée pour ses écoles et collèges d'un excellent niveau. Par rapport à la moyenne nationale, elle bénéficie aussi d'un excellent taux d'alphabétisation (86% contre 59,5%), et de nombreux habitants ont émigré vers le Golfe, l'Europe et l'Amérique. Elle est aussi connue pour la coexistence pacifique des Hindous, Musulmans et Chrétiens.
A peine les pieds sur la terre ferme, j'entends la musique d'une procession que j'ai aperçue depuis le bateau. J'accours pour filmer, avant de me rendre compte une fois de plus de ma méprise : il s'agit d'un enterrement !
Une partie du retour s'effectue de nuit. La vie des backwaters suit toujours aussi paisiblement son cours et la lumière du soir ajoute une touche magique aux maisons éclairées. Dans les entrées, la plupart d'entre elles possèdent une sorte de chandeliers munis de bougies.
Sur la vidéo (en préparation), vous entendrez le son d'une clochette. Dans la 1ère vidéo, vous remarquerez que le pilote du ferry se trouve au milieu et n'a donc aucune visibilité. Son collègue à l'avant, qui dirige le bateau, utilise la clochette pour lui signifier d'avancer, reculer ou stopper.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=evO6_v_BX7U&hl=fr_FR&fs=1&color1=0xcc2550&color2=0xe87a9f&border=1]

Stéphanie LANGLET sur Google+

Kerala astuce voyage