Le devenir de la minorité kayan.

Pour ceux qui n'ont pas eu l'occasion de lire les commentaires de certaines photos de l'album "Nai Soi", voici ce que j'ai appris sur le devenir de certains réfugiés birmans.
En visitant ce village, situé près de Mae Hong Son et célèbre pour ses femmes girafes, j'ai eu la chance de rencontrer un couple de reporters, Jessica, Américaine d'origine chinoise, et Paco, Espagnol. Cette rencontre m'a permis de découvrir la problématique de cette minorité et de mieux supporter cette visite particulièrement éprouvante. Ces reporters indépendants réalisent depuis plusieurs mois un documentaire dans ce village, et ils ont un site internet où vous pouvez voir quelques essais vidéos.

Voici un copier-coller de l'introduction de ce documentaire, et la traduction que j'en ai faite :
For
more than 60 years many ethnic nationalities have been in a struggle
with the military regime of Burma to achieve their respective
independent states (Depuis plus de 60 ans, beaucoup d'ethnies sont en
conflit avec le régime militaire de Birmanie pour achever leurs états
indépendants respectifs). Due to increasingly brutal persecution by the
military junta, especially since the 1980’s, thousands of people have
fled to the Thai-Burma border (A cause de l'accroissement brutal des
persécutions par la junte militaire, surtout depuis les années 80, des
milliers de gens ont fui vers la frontière birmano-thaï).


There
are now approximately 150,000 Burmese refugees of various ethnic
nationalities living in camps in Thailand and over one million
internally displaced people living in desperate conditions in Burma (il
y a maintenant approximativement 150 000 réfugiés birmans de
différentes ethnies vivant dans les camps en Thaïlande et plus d'un
million de personnes déplacées à l'intérieur du pays, vivant dans des
conditions désespérées en Birmanie).


The United Nations
instigated a program in 2005 to resettle these refugees to Third
Countries (Les Nations Unies ont créé un programme en 2005 pour reloger
ces réfugiés en pays tiers).


In 2009 the plan is to resettle
approximately 10,000 refugees from the Nai Soi camp alone (En 2009 le
projet est de reloger environ 10 000 réfugiés du seul camp de Nai Soi).


Among
those applying are some Kayan, an ethnic minority from Karenni (Kayah)
State in Burma (Parmi les gens concernés, il y a des Kayan, une
minorité ethnique de l'Etat Karenni (Kayah) en Birmanie).


Due to
the unique custom of their women who wear brass coils around their
necks, these refugees live in villages separate from the refugee camps
and have become one of the main tourist attractions in Northern
Thailand (A cause des coutumes uniques de leurs femmes qui portent des
rouleaux en cuivre autour de leur cou, ces réfugiés vivent dans des
villages séparés des camps de réfugiés et sont devenus une des
principales attractions touristiques du nord de la Thaïlande).


What opportunities await those who will resettle? (Quelles opportunités attendent ceux qui seront relogés?)

How will this diaspora affect their culture and customs? (Comment cette diaspora affectera t'elle leur culture et coutumes?)

What is the future for those who stay behind? (Quel est le futur de ceux qui resteront derrière?)

This
documentary film intends to bring attention to the current situation in
Burma and reflect on this critical moment of these people's history.
(L'intention de ce documentaire est de porter l'attention sur la
situation actuelle en Birmanie et de refléter ce moment critique de
l'histoire de ce peuple).



Stéphanie LANGLET sur Google+

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !